30/04/2013

Mali : Elections en juillet? De nombreux défis...


Mali : Les défis sécuritaires de la préparation des élections


Au Mali, les autorités préparent les élections générales qui doivent se tenir dès début juillet 2013. Un vrai défi politique, social et sécuritaire. Pour en parler, nous recevons Alain Antil, chercheur et responsable du programme Afrique subsaharienne à l’IFRI, l’Institut français des Relations internationales.
 

Par Mélissa Chemam
Réalisation : Carl-Georges Kassis


L'entretien en video sur Al Qarra :

http://www.alqarra.tv/mali-les-defis-securitaires-de-la-preparation-des-elections/

"Snow Falls" ... in the spring


"This is a song about snow. Like it or not", starts Hugh Coltman before letting the piano go...

Ah, music is all about feelings and remembering.

This tune is amazing and beautiful and I remember.
I remember the year snow fell in April in paris, the night a love died.

And I remember the voice singing about snow in the desert and it makes me smile.

Anyway, the most beautiful jazz song of 2013 so far, according, humbly, to myself.

Hence the link:

Eric Legnini - "Snow Falls (feat. Hugh Coltman)" live @ Cafe de la Danse




http://www.youtube.com/watch?v=fxL3sSfeDrE&feature=youtu.be

--

More details:

Eric Legnini, actuellement en tournée. + d'infos : www.discograph.com/ericlegnini

Le 5 février dernier, Eric Legnini, Hugh Coltman et le Afro Jazz Beat donnaient un des 1ers concerts de la tournée "Sing Twice".
Voici "Snow Falls" le premier extrait de "Sing Twice!" (version deluxe + les instrumentaux) disponible ici : http://bit.ly/singtwicedeluxe
"Le coup de coeur de ce début d'année" (So Jazz) .


Merci à Pure Channel et Au Cafe de la Danse.

CD on Amazon : http://amzn.to/17qt6w0
LP on Amazon : http://amzn.to/ZEqLgE

28/04/2013

Liberté de la Presse : Le Prix 2013 de l'UNESCO sera remis à l'Ethiopienne Reeyot Alemu



Le 3 mai est depuis 20 ans consacré à l'avancement de la Liberté de la Presse dans le monde.
Cette année, L'UNESCO, organisation des Nations Unies dédiée à l'éducation et la culture célèbre cette journée mondiale à travers une centaine d’événements et une rencontre spéciale au Costa Rica.

Une journée de débat est egalement organisée à Tunis par l'UNESCO.

A suivre sur Al Qarra les 2 et 3 mai, mon entretien avec Sylvie Coudray, chef de section au service Information et Communication de l'UNESCO, puis notre reportage à Tunis en fin de semaine.


--

Plus d'infos sur Reeyot Alemu :



Sur le site de l'UNESCO :

http://www.unesco.org/new/fr/media-services/single-view/news/ethiopian_journalist_reeyot_alemu_wins_2013_unesco_guillermo_cano_world_press_freedom_prize/

La journaliste éthiopienne Reeyot Alemu, actuellement emprisonnée, est la lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2013. Reeyot Alemu a été recommandée par un jury international indépendant de professionnels des médias en reconnaissance de son « courage exceptionnel, de sa résistance et de son engagement en faveur de la liberté d’expression ».

Le jury a souligné la contribution de Reeyot Alemu à de nombreuses publications indépendantes. Elle traitait des questions politiques et sociales d’une manière critique, s’intéressant aux origines de la pauvreté et à l’égalité entre les sexes. Elle a travaillé pour plusieurs médias indépendants. En 2010, elle a créé sa propre maison d’édition ainsi qu’un magazine mensuel baptisé Change. Tous les deux ont été fermés. En juin 2011, alors qu’elle tenait une chronique régulière dans Feteh, un hebdomadaire national, Reeyot Alemu a été arrêtée. Elle purge actuellement une peine de cinq ans dans la prison de Kality.
Le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano a été créé en 1997 par le Conseil exécutif de l’UNESCO. Il est décerné chaque année lors de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai, qui aura lieu cette année au Costa Rica.
Le Prix vise à distinguer le travail  d’une  personne ou d’une organisation ayant apporté une contribution notable à la défense ou la promotion de la liberté d’expression où que ce soit dans le monde, surtout si pour cela elle a pris des risques. Les candidats sont proposés par les Etats membres de l’UNESCO et les organisations régionales ou internationales actifs dans le domaine du journalisme et de la liberté d’expression. Les lauréats sont choisis par un jury dont les membres sont nommés pour un mandat de trois ans renouvelable une fois par la Directrice générale de l’UNESCO. 



--

L’Ethiopienne Reeyot Alemu, Prix mondial de la liberté de la presse Unesco/Guillermo Cano 2013 

Par AFP
Le Prix mondial de la liberté de la presse Unesco/Guillermo Cano 2013 a été décerné à la journaliste éthiopienne Reeyot Alemu, condamnée à cinq ans de prison dans son pays pour « terrorisme », selon un communiqué de l'Unesco publié ce 16 avril.

Le jury du prix, composé de professionnels des médias, a reconnu « son courage exceptionnel, sa résistance et son engagement pour la liberté d'expression ».Reeyot Alemu traitait des questions politiques et sociales d'une manière critique, s'intéressant aux origines de la pauvreté et à l'égalité entre les sexes. Elle a travaillé pour plusieurs médias indépendants. En 2010, elle a créé sa propre maison d'édition ainsi qu'un magazine mensuel baptisé Change. Tous les deux ont été fermés. En juin 2011, alors qu'elle tenait une chronique régulière dans Feteh, un hebdomadaire national, Reeyot Alemu a été arrêtée.

La loi éthiopienne sur le terrorisme est régulièrement dénoncée comme trop vague par les organisations de défense des droits de l'Homme, qui estiment que les autorités éthiopiennes s'en servent pour étouffer la dissidence politique et la liberté de la presse.

Doté d'un montant de 25 000 dollars, le prix Guillermo Cano est décerné tous les ans et sera remis à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse le 3 mai lors d'une cérémonie au Costa Rica. Il porte le nom du directeur de publication colombien Guillermo Cano, assassiné en 1987 pour avoir dénoncé les activités des puissants barons de la drogue dans son pays.

 

Mali : Elections en juillet...



Selon les autorités maliennes, les 1er et 2ème tours de l’élection présidentielle sont prévus pour les 7 et 21 juillet prochains. 

Mais le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), toujours présent sur une partie du nord-Mali, refuse de désarmer…

A lire :

Présidentielle au Mali : imbroglio entre le MNLA et Bamako

http://www.maliweb.net/news/elections-ceni/2013/04/27/article,142642.html 

et

L’élection présidentielle au Mali au cœur des discussions à Bamako

http://opinions.maliweb.net/blog/posts/lelection-presidentielle-au-mali-au-coeur-des-discussions-a-bamako.html 


--

Et à revoir, mon entretien avec le chargé d'affaires maliens à Niamey sur Al Qarra TV :

Mali / Niger : Un partenariat pour la paix


http://www.alqarra.tv/mali-niger-un-partenariat-pour-la-paix/ 
 

Théâtre : Cette semaine à Paris commence 'L'Affrontement' au Rive Gauche


La / les religions, décidément plus que jamais le thème fort de 2013...
Au théâtre, cette fois avec cette pièce sur la prêtrise, les genres, la sexualité.
Deux prêtres dans un face à face.

J'y serai lundi soir pour la générale de presse.



L'Affrontement

Du 28 avril 2013 au 30 mai 2013

Au Théâtre Rive Gauche 

Une pièce de Bill C. DAVIS
Une mise en scène de Steve SUISSA
Avec Francis HUSTER dans le rôle du père Tim Farley
Et Davy SARDOU dans le rôle de Mark Dolson

Mise en scène : Steve SUISSA Décor : Stéfanie JARRE
Costumes : Edith VESPERINI Lumière : Jacques ROUVEYROLLIS
Son : Alexandre LESSERTISSEUR   Assistant mise en scène : Denis LEMAITRE

Présentation :

Jean Piat triompha il y a 17 ans dans L’Affrontement le chef d’œuvre de Bill C. Davis qui valut à Jack Lemmon d’aller aux oscars et en France un Molière à Francis Lalanne.

La pièce est donc pour la première fois rejouée dans sa dernière version dans l’adaptation de Dominique Piat et son père. Elle est d’une brulante actualité : pourquoi l’Eglise catholique refuse-t-elle encore aux femmes le droit de sacerdoce ? Et pourquoi s’oppose-t-elle au mariage des prêtres ? Enfin est-elle homophobe ou pas ? Avec une extraordinaire virtuosité maniant l’humour féroce et la tendresse humaine, la pièce saluée dans le monde entier oppose un prêtre irlandais ivrogne à un jeune séminariste revenu de l’enfer de la prostitution ! Ils s’affrontent dans un combat sans merci au dénouement tragique et imprévisible dont sortira vainqueur la Foi : un vrai moment de grâce et d’émotion !

Davy Sardou (nommé aux Molière pour l’Alouette de Jean Anouilh) et Francis Huster auront la lourde charge et le bonheur de s’affronter au théâtre Rive Gauche dès le 28 avril 2013 dans la mise en scène de Steve Suissa (Bronx, le journal d’Anne Frank).  

--

Théâtre Rive Gauche

6 rue de la Gaîté
75014 Paris

Du 28 avril 2013 au 30 mai 2013
Du mardi au samedi à 19h,
Matinées le dimanche à 17h30.

Réserver : https://www.themisweb.fr/rodwebshop/fListeManifs.aspx?idstructure=0020

26/04/2013

Sahara Occidental : Au cœur d’un bras de fer diplomatique


Nouvel entretien autour de la question de l'autonomie de la région du Sahara occidental


http://www.alqarra.tv/sahara-occidental-au-coeur-dun-bras-de-fer-diplomatique/



Bloqué dans une situation insoluble depuis 40 ans, le Sahara occidental est à nouveau à la une de l’actualité. La région connaît un nouvel épisode de tension diplomatique. Le désaccord s’amplifie entre les Etats-Unis, le Maroc et la France sur la question des droits de l’homme et de l’avenir de la région, alors que le rapporteur de l’ONU chargé du dossier, Christopher Ross a présenté lundi 22 avril son rapport sur cette ex-colonie espagnole après une tournée diplomatique. Zone administrée par le Maroc, Le Sahara occidental connaît un mouvement de demande d’indépendance par le Front Polisario réclame, depuis plus de 30 ans.
Pour en parler, nous recevons Khadija Mohsen Finan, chercheure associée à l’Iris et enseignante à l’Université Paris I (Panthéon Sorbonne) et à Sciences Po Paris.

Par Mélissa Chemam
Réalisation : Christophe Obert

La vidéo : http://www.alqarra.tv/sahara-occidental-au-coeur-dun-bras-de-fer-diplomatique/ 

25/04/2013

Mogadishu has a new British Embassy




Foreign Secretary Wiliam Hague opened our new Embassy in Mogadishu today, with His Excellency the President. Britain last had an Embassy in Somalia in 1991 and this is the first Embassy from an EU country to open in Mogadishu since the civil war.

RCA : Après le dialogue, la reconstruction



RCA : Après le dialogue, la reconstruction

http://www.alqarra.tv/rca-apres-le-dialogue-la-reconstruction/


En Centrafrique, après le Sommet de  la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) tenu à Ndjamena le jeudi 18 avril, beaucoup espère permettre de stabiliser la situation à Bangui. Pour Julie Owono, responsable du bureau Afrique d’Internet Sans Frontière et spécialiste de l’Afrique centrale, le calendrier reste pourtant trop flou et les décisions insuffisantes. Entretiens.
Par Mélissa Chemam
Réalisation : Christophe Obert

22/04/2013

Ghana: 110 millions de préservatifs défectueux



Ghana - 
Article publié le : dimanche 21 avril 2013 à 18:00 

Ghana: 110 millions de préservatifs défectueux retirés de la circulation 

Par RFI
 
Au Ghana, plus de 110 millions de préservatifs ont dû être retirés de la circulation pour cause de mauvaises qualités. Les autorités sanitaires ghanéennes ont mis en garde les Ghanéens et en particulier les centres de santé contre les préservatifs récemment importés de Chine. Ces livraisons ont eu lieu à la fin de l'année 2012, leur distribution a ensuite commencé en février dernier, et les autorités auraient identifié la faiblesse des préservatifs la semaine dernière.

Les détails de l'affaire devraient être connus la semaine prochaine, mais les autorités ghanéennes l'ont confirmé : plus de 110 millions de préservatifs récemment distribués gratuitement au Ghana sont défectueux et ont dû être retirés de la circulation.

La FDA, autorité pour l'alimentation et les médicaments, a reçu la semaine dernière les tests de fiabilité de ces préservatifs de la marque Be Safe, « soyez prudents » en anglais, et révèle que ces produits sont trop petits, trop légers, trop fins et craquent donc plus facilement qu'un préservatif standard.

Fabriqués en Chine par les deux entreprises pharmaceutiques Yikang et Nantong Junghua, ils vont maintenant être récupérés et détruits.

Joint par RFI, un représentant de l'Onusida a pu confirmer ces informations et assurer que la FDA ghanéenne a bloqué les distributions de ces préservatifs, il y a quelques jours. Il a également annoncé qu'une réunion aurait lieu sur le sujet au sein du gouvernement ghanéen, mardi prochain, pour déterminer les détails de l'affaire. Cette réunion devra notamment déterminer les organismes qui ont été en charge de ces importations et du choix des compagnies pharmaceutiques chinoises.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) se refuse pour l'instant à tout commentaire.
La FDA a appelé tous les Ghanéens à communiquer de plus amples informations aux autorités le cas échéant. Selon l'ONU, sur une population de 25 millions d'habitants, le Ghana compterait 230 000 personnes porteuses du VIH.

 

Thème de la semaine : Sahara occidental

A lire sur RFI.fr :

22/04/2013 - Maroc / Sahara occidental

Sahara occidental: Washington veut inclure les droits de l'homme dans la mission de l'ONU, Rabat s'inquiète

Christopher Ross, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU au Sahara occidental, doit présenter ce lundi 22 avril son rapport sur cette ex-colonie espagnole où il vient d’effectuer une tournée diplomatique.

--

NB.  le Conseil de sécurité de l'ONU doit décider le 24 avril quelle mission exactement aura l’ONU au Sahara occidental.

21/04/2013

A Paris, l'opposition djiboutienne fait entendre sa voix


Djibouti / France - 
Article publié le : samedi 20 avril 2013 à 22:55

A Paris, l'opposition djiboutienne fait entendre sa voix

Par RFI
A Paris, s'est tenue ce samedi 20 avril une conférence sur la crise à Djibouti. Depuis les élections législatives du 22 février dernier, tous les partis de l'opposition dénoncent en effet des fraudes massives et le vol du scrutin par le président au pouvoir depuis 1999, Ismail Omar Guelleh.

Pour écouter le reportage dans le journal ce dimanche matin :

http://www.rfi.fr/aef_player_popup/rfi_player#

L'article :

http://www.rfi.fr/afrique/20130420-djibouti-opposition-denonce-fraudes-legislatives-ismail-omar-guelleh

Depuis deux mois, l'opposition n'en démord pas : selon elle, c'est l'Union pour le salut national qui a remporté les législatives du 22 février, et non le parti du président Ismail Omar Guelleh, à la tête de l'État djiboutien depuis 1999.
Lors d’une conférence organisée ce samedi avec des représentants de la société civile et des ONG françaises, l'un des représentants de l'opposition en France, Mahamoud Djama, l'a répété : « Même s’il y a eu beaucoup de fraudes de la part du gouvernement, l’opposition a gagné. Et c’est le soir de l’élection que les résultats ont été inversés. Depuis, la situation a été totalement bloquée ».

Arrestations d'opposants

Les membres de l'opposition manifestent régulièrement et dénoncent le dialogue de sourds du régime qui ne répond que par la répression. « Tous les vendredis, tous les jours, il y a des arrestations de l’ensemble de l’opposition. Des leaders de l’opposition, de la société civile, ou même de simples partisans de l’opposition », rapporte encore Mahamoud Djama.

Depuis, le président a nommé son Premier ministre le 1er avril dernier, Abdoulkader Kamil Mohamed. Un changement qui n'en est pas un, selon l'ancien directeur de la télévision nationale, Mohamed Moussa Aïnaché : « Le Premier ministre est issu des partis au pouvoir depuis l’origine. Il était récemment ministre de la Défense. On ne doit s’attendre à aucun changement ». Selon la FIDH, la répression à Djibouti est incontestable. Au moins six personnes sont mortes depuis fin février.

tags: Djibouti - France

20/04/2013

DJIBOUTI - Conférence à Paris sur les libertés démocratiques, les droits de l'homme et le manque d'ouverture du régime

Paris, Quartier latin, samedi 20 avril 2013


A Paris, s'est tenu ce samedi une conférence sur la crise à Djibouti. De nombreux opposants djiboutiens étaient présents ainsi que le responsable Afrique de la Fédération internationale des Droits de l'Homme (FIDH), des journalistes en exil et des hommes politiques africains, notamment tchadiens et maliens pour parler de déficit démocratique dans ce pays de la corne de l'Afrique.
Depuis les élections législatives du 22 février dernier, tous les partis de l'opposition dénoncent en effet des fraudes massives et le vol du scrutin par le Président au pouvoir depuis 1999, et déjà chef de cabinet du Président précédent dès l'indépendance en 1977, Ismaël Omar Guelleh.
La conférence de samedi s'est tenue à la Maison de l'Afrique dans le quartier latin, sur le thème des libertés démocratiques et des droits de l'homme.

--

Reportage à suivre sur RFI dimanche dans RFI Matin.
--

Quelques citations de la conférence que j'ai relayées via Twitter :

Conférence sur à la Maison de l'Afrique, 5e

: pas encore d'Etat nation ni de démocratie selon Mohamed du

167e pays pr la liberté de la presse selon RSF

vit des revenus des dans la région, selon Mahdi Ibrahim God, via les revenus aéroportuaires

: le pouvoir poursuit et condamne regulierement l'opposition, selon la FIDH.

: la se généralise, y compris contre des civils et ds les prisons selon la

: conception cleptocratique du pouvoir par les élites selon la , autocratique, pillant les ressources sans redistribuer
: de notre pt de vue, le pouvoir à est tel celui de Ben Ali fin 2010, de moins en moins soutenu

--

Voir aussi :




17/04/2013

Mali / Niger : Un partenariat pour la paix


Suites de nos reportages depuis Niamey pour Al Qarra : volet politique et régional.

Sahel : retour sur les relations Mali / Niger depuis le début de la crise :

 Entretien avec le représentant malien 

Lien :

https://www.youtube.com/watch?v=b-PYnogWQ0g

Niamey est la capitale ouest-africaine la plus proche du nord du Mali, ce qui a fait du Niger un partenaire privilégié des autorités maliennes depuis le début de la crise. A présent que se préparent les élections maliennes, Al Qarra a rencontré le chargé d’affaire malien à Niamey, Alhamdou Ag Ilyène, qui donne la priorité aux retours des réfugiés vers le Mali et à la pacification du nord.

Par Mélissa Chemam
Réalisation : Christophe Obert

https://www.youtube.com/watch?v=b-PYnogWQ0g


 

Niger : La musique touarègue au service de la paix

Suite de mes reportages réalisés au Niger :

La musique touarègue au service de la paix

https://www.youtube.com/watch?v=pC2LeH1L7zI



Al Qarra - Le concert a réuni les plus grands de la musique touarègue. Organisé par Temet Evènement et parrainé par les autorités nigérienne, le Chant des Dunes s’est tenu à Niamey début avril.  
Une soirée unique qui a permis de rallier toutes les communautés nigériennes, des touaregs aux peuls en passant par les haussas et les jermas, grâce à la musique.

Anana Harouna, Chanteur du groupe Kel Assouf
« C’est un concert qu’on soutient beaucoup, surtout c’est un concert pour la paix. C’est quelque chose dont on a besoin sur ce continent, la paix. C’est un continent qui est moins développé et sans la paix il n’y a plus de développement ».

Omara Al Moctar, Chanteur du groupe Bombino
« Comme vous le savez, la musique n’a pas de frontière. Grâce à la musique, on peut se réunir, se rapprocher, tout simplement ».
Kel Assouf et Bombino sont deux des plus grands groupes touaregs du Niger, et ils ont vite été rejoints par des musiciens d’autres pays, comme le Malien de Tinariwen, et des Musiciens nigériens de tous horizons, dont Abdoulaye Mali Yaro de Gombé Star.

Abdoulaye Mali Yaro, chanteur de Gombé Star
« Nous sommes cousins, moi je suis jerma et ce sont des touaregs. Il m’ont contacté pour venir soutenir cet évènement. Je chante en touareg, déjà, j’ai des morceaux en touareg, donc c’est pour ça qu’on a la paix ici au Niger… »

Abdallah Alhousseini ag Abdoulahi est venu de Kidal pour représenter le légendaire groupe Tinariwen, grand militant de la cause touarègue malienne.

Abdallah Alhousseini ag Abdoulahi, chanteur du groupe Tinariwen
« C’est une très belle occasion pour nous les artistes parce que ça fait longtemps, depuis 2005, 6, 7, 8, 9, il y a eu des problèmes au Niger. Tu peux même pas passer pour donner des concerts ou voir des amis. Donc tout cela vient d’être libéré, il y a pas longtemps. En dehors de ça, il y d’autres problèmes qui se passe au Mali aujourd’hui, plus graves encore, donc comme c’est un évènement qui parle de la paix, qui veut la défendre et mettre la paix sur place, nous franchement on s’est donné pour qu’il y ait le retour de la paix, c’est intéressant pour nous, surtout en tant qu’artiste, donc c’est pour cela ».

Très attendu, il a été accueilli par un public conquis et plus qu’enthousiasmé…
Touaregs, et non touaregs, musiciens maliens, algériens, nigériens et même français étaient ainsi réunis sur une même scène, évènement rare à Niamey, pour montrer que plus que jamais dans le Sahel la musique peut rapprocher les peuples.

Par Mélissa Chemam et Christophe Obert.


16/04/2013

Niger : Entre sécurisation du Sahel et développement


Entretien avec le Premier ministre du Niger, Brigi Rafini, réalisé à Niamey pour Al Qarra :

http://www.alqarra.tv/niger-entre-securisation-du-sahel-et-developpement/


L’invité de l’entretien d’Al Qarra est Brigi Rafini, le Premier ministre de la République du Niger. En raison de la crise malienne, la sécurité est elle-même plus volatile dans le nord du Niger. Le gouvernement a renforcé les mesures pour assurer la stabilité tout en donnant la priorité au développement.
Première partie.
Entretien par Mélissa Chemam
Réalisation : Christophe Obert

--

Deuxième partie de notre entretien : L’invité de l’entretien d’Al Qarra est Brigi Rafini, le Premier ministre de la République du Niger. Le gouvernement promet une meilleure gestion des ressources minières, notamment avec l’entreprise française Areva. le dialogue est ouvert et de nveaux partenaires sont en lice, explique le Premier Ministre.
Entretien par Mélissa Chemam
Réalisation : Christophe Obert





09/04/2013

Reporting from Sahel

Music, tuaregs and desert...

Pictures on Twitter:

Melissa Chemam (@melissachemam)
09/04/2013 17:11
Lutter contre la #desertification au #Sahel. Reportage à venir. Preview: pic.twitter.com/PERZelHJ05

Melissa Chemam (@melissachemam)
09/04/2013 17:06
#Eau et puits du Sahel. Reportage à venir sur Alqarra. pic.twitter.com/4ikh9CR3mt

Melissa Chemam (@melissachemam)
06/04/2013 09:58
Abdallah for #Tinariwen #Niger Mali #touareg pic.twitter.com/7wZEn80l1r

05/04/2013

LE CHANT DES DUNES



Concert à Niamey : "Le Chant des Dunes"

Ce concert aura lieu à Niamey, le Vendredi 5 avril 2013 au Palais des Sports 

Il est à l'initiative de :

 
Un concert de musique moderne touarègue à Niamey est suggéré par la nécessité de promouvoir des secteurs d’activités ayant d’énormes potentialités économiques, et offrir aux nigériens une manifestation importante pour encourager de jeunes talents, souvent plus connus internationalement que nationalement.

Des artistes nigériens (Bambino, Atri n'Assouf, Abdallah Oumbadougou, Mouma Bob, Etran Finatawa, Mali Yaro, Hasso Akotey, Kel Assouf…etc), et de pays voisins comme le Mali (Tinariwen, Tamikrest,…etc) et l’Algérie (Nabil Baly Othmani) seront invités à ce concert, avec en invité exceptionnel: le grand Afel Bocoum !!
 
Nous espérons donner une meilleure visibilité internationale à notre pays, afin de faire bénéficier de retombées économiques importantes les secteurs du Tourisme et de l’Artisanat entre autres, dont les populations ont grandement besoin pour leur développement.

03/04/2013

The Guardian reveals: MI6 might have 'arranged Cold War killing' of Lumumba


MI6 'arranged Cold War killing' of Congo prime minister

Claims over Patrice Lumumba's 1961 assassination made by Labour peer in letter to London Review of Books

Congo's first democratically elected prime minister was abducted and killed in a cold war operation run by British intelligence, according to remarks said to have been made by the woman who was leading the MI6station in the central African country at the time.
A Labour peer has claimed that Baroness Park of Monmouth admitted to him a few months before she died in March 2010 that she arranged Patrice Lumumba'skilling in 1961 because of fears he would ally the newly democratic country with the Soviet Union.
In a letter to the London Review of Books, Lord Lea said the admission was made while he was having a cup of tea with Daphne Park, who had been consul and first secretary from 1959 to 1961 in Leopoldville, as the capital of Belgian Congo was known before it was later renamed as Kinshasa following independence.
He wrote: "I mentioned the uproar surrounding Lumumba's abduction and murder, and recalled the theory that MI6 might have had something to do with it. 'We did,' she replied, 'I organised it'."
Park, who was known by some as the "Queen of Spies" after four decades as one of Britain's top female intelligence agents, is believed to have been sent by MI6 to the Belgian Congo in 1959 under an official diplomatic guise as the Belgians were on the point of being ousted from the country.
"We went on to discuss her contention that Lumumba would have handed over the whole lot to the Russians: the high-value Katangese uranium deposits as well as the diamonds and other important minerals largely located in the secessionist eastern state of Katanga," added Lea,who wrote his letter in response to a review of a book by Calder Walton about British intelligence activities during the twilight of the British empire.
Doubts about the claim have been raised by historians and former officials, including a former senior British intelligence official who knew Park and told the Times: "It doesn't sound like the sort of remark Daphne Park would make. She was never indiscreet. Also MI6 never had a licence to kill."
Mystery has continued to surround the death of Lumumba, who was shot on 17 January 1961, although Belgian troops were known to have been involved.
Park met Lumumba, the African leader who was to become the short-lived prime minister of an independent Congo. After his successor took power, she was arrested and beaten by his supporters.
She was able to get herself released and sought local UN intervention, securing the release of Britons and other foreigners, for which she was appointed OBE in 1960.

Link to the Guardian's website:

L'Ethiopie dans La Fabrique de l'Histoire de France Culture




53 minutes

Colonisation comparée 3/4 

03.04.2013 - 09:06 Ajouter à ma liste de lectureRecevoir l'émission sur mon mobile
Débat sur l'empire colonial italien avec Giulia Bonacci, Marie-Anne Matard-Bonucci, Stéphane Mourlane 




Invité(s) :
Marie-Anne Matard-Bonucci , chercheur associée au Centre d'histoire de Sciences Po, Professeur d'Histoire contemporaine à l'Université de Grenoble II,
Giulia Bonacci, historienne, chargée de recherche à l'IRD (Institut de recherche pour le développement).
Stéphane Mourlane, historien, maître de conférences à l'université d'Aix-Marseille

Pour écouter :

Vol et cinéma : "Amour et Turbulences" sort ce 3 avril



AMOUR ET TURBULENCES, UNE COMÉDIE EN DÉCALAGE ADULTÈRE

2nd April 2013 Par Melissa Chemam






Comédie romantique dans les airs pour trentenaires, ‘Amour et 

Turbulences’ se veut une série de premières à lui tout seul : 

premier film du drolatique Alexandre Castagnetti, premier 

premier rôle pour Nicolas Bedos et première comédie romantique 

à la française.


Elle a mis trois réveils pour être sûre de ne pas rater son vol et trouve le temps d’arroser les plantes et de ranger l’appartement de son amie avant de prendre son taxi pour JFK, arrivant tellement tôt qu’elle se fait surclasser en business. Lui, se réveille à la dernière minute, entre deux amantes d’un soir, filant pour une douche ‘à la française’, leur explique-t-il, un coup de déodorant dans le pantalon, manquant de rater le vol et devant multiplier les mensonges pour convaincre le Stewart de rouvrir les portes pour le laisser prendre place dans ce vol pour Paris qu’il ne doit absolument pas manquer. Elle et lui… se retrouve alors côte à côte sur ce vol, trois ans après une rupture que l’on devine vite peu apaisée. Elle et lui… et un avion donc, ce qui pourrait être un autre (meilleur ?) titre pour cette comédie romantique à la française, un genre que cette génération de cinéastes semble pressée de dompter, sans trop encore savoir si le public, gorgé des versions outre-Atlantique, va le prendre ou le laisser. Pour le flatter un peu peut-être, ce public, le film s’ouvre d’ailleurs sur les rues désertes de New York au petit matin, bercé par un air de jazz et des relents Woody-alleniens, comme pour rassurer ou tenter d’emporter l’adhésion...

02/04/2013

Musique : Femi Kuti bientôt à Paris


Femi Kuti sera à Paris au Bataclan lundi 22 avril prochain, selon l'hebdo Les Inrocks :

http://www.lesinrocks.com/2013/04/02/musique/concerts/30-concerts-a-ne-pas-rater-a-paris-au-mois-davril-11377675/2/


Femi Kuti au Bataclan

FEMI KUTI
le 22/4/2013 à 19:30 
Réserver !

http://www.bataclan.fr/agenda.php?id=570&annee=2013&mois=4

Invisibles, de et mis en scène par Nasser Djemaï



"Invisibles" à L’Institut des Cultures d’Islam

Samedi 20 avril 2013 - 12h



Nasser Djemai, metteur en scène et les comédiens Azzedine Bouayad et Lounès Tazaïrt proposent une lecture d’extraits de la pièce Invisibles, suivi d’une discussion en lien avec les représentations au théâtre de la Commune (http://www.theatredelacommune.com/cdn/saison-2012-2013/invisibles)

Invisibles, de et mis en scène par Nasser Djemaï 

Martin Lorient, 27 ans, remonte les fils de son histoire, jusqu’à un père qu’il n’a pas connu. Ce récit initiatique des temps modernes débarque notre jeune héros dans un lieu retranché, aux oubliettes de notre monde pressé : un foyer Sonacotra. Autour d’une table en formica, cinq chibanis – cinq « cheveux blancs » – jouent aux dominos… pour oublier que la vraie vie leur a glissé entre les mains : travailleurs immigrés, ils ont quitté leur pays, leur famille, pour bâtir la France des trente glorieuses. Devenus « inutiles », ils se voient confisquer leurs vieux jours ; retourner au pays, où les leurs ne les attendent parfois plus, c’est renoncer à leur pension. Ni d’ici, ni plus tout à fait de là-bas. Une colère sourde les traverse sans jamais altérer le regard sage et taquin qu’ils posent sur notre société déshumanisée. Nourri de témoignages, le souffle du récit rattrape l’Histoire, très loin du théâtre documentaire. Ce chœur d’hommes, et la présence fantomatique des femmes, font œuvre de mémoire avec un lyrisme rare et un humour insoupçonné. On en ressort éclairés et bouleversés.
En partenariat avec le Théâtre de la Commune.

RDC : Initiatives pour la paix et les femmes


Entretien avec Stanislas Longo

La vidéo :
http://www.alqarra.tv/rdc-initiatives-pour-la-paix-et-les-femmes/


En République démocratique du Congo, les femmes sont les plus touchées par les conséquences du retard de développement et des conflits résurgents, surtout dans l’est du pays. Pauvreté, violences, guerres, viols, elles sont souvent les premières victimes tout en assumant la reconstruction et la réconciliation. Pour en parler, nous recevons Stanislas LONGO, le directeur de la branche parisienne de la Banque Internationale pour l’Afrique au Congo – et ambassadeur pour la paix par le Conseil universel pour la paix des Nations (Culpac).

Par Mélissa Chemam

La vidéo : 

Film : LE REPENTI de Merzak Allouache


LE REPENTI OU LE SILENCE DE LA MÉMOIRE


Ma critique pour Toute la Culture :




Algérie, hauts plateaux, année 2000. ‘Le Repenti’ nous plonge dans la tentative de réconciliation d’un pays meurtri par une décennie de terrorisme et de guerre civile. Le cinéaste Merzak Allouache tente de raconter l’irracontable dans une fresque qui tangue entre les tentations de la mémoire et de la réconciliation d’un côté, du silence et de l’oubli de l’autre.


La suite :