26/03/2013

Nigéria : Focus sur Boko Haram et Ansaru


Nigéria : Violences et terrorisme - Focus sur Boko Haram et Ansaru 

La vidéo : 


http://www.youtube.com/watch?v=OKd3Yp1e1XM
ou
http://www.alqarra.tv/nigeria-focus-sur-boko-haram-et-ansaru/


Le Nigéria est le pays le plus peuplé d’Afrique mais connaît des tensions à la fois sociales, ethniques, religieuses et sécuritaires qui menacent sa stabilité. Le pays souffre de plus de la résurgence d’activités terroristes, notamment dues à la secte Boko Haram, et fait régulièrement la une des journaux occidentaux suite aux enlèvements d’expatriés et de touristes. Pour analyser la situation du Nigéria dans un tel contexte, nous recevons Marc-Antoine Pérouse de Montclos, politologue, et chargé de recherche, à l’Institut de Recherches pour le Développement.
Par Mélissa Chemam

Cinéma : Jacques Audiard et Asghar Farhadi pour l'ARP




retrouvez la discussion
entre jacques audiard et asghar farhadi,
animée par michel hazanavicius



La captation de cette discussion organisée au Cinéma des Cinéastes par l'ARP sur le métier de réalisateur, est maintenant disponible au lien suivant : 




Jeudi 14 mars 2013 à 20h

Discussion entre
Jacques Audiard & Asghar Farhadi
Animée par Michel Hazanavicius

L’ARP et le Cinéma des Cinéastes organisaient la première édition de leur nouveau rendez-vous, « CINEASTES ! ».

Jeudi 14 mars à 20h, au Cinéma des Cinéastes, s’ouvrait une discussion ouverte au public, entre Jacques Audiard, Asghar Farhadi et animée par Michel Hazanavicius, venus échanger sur les différentes étapes de la fabrication d’un film, sur la décision de s’engager sur un projet, sur leurs méthodes et approches personnelles…

25/03/2013

Art Dubai 2013 closes - Final press release

March 25, 2013

Art Dubai wraps up most successful fair to date



Over 25,000 visitors, including curators, collectors, gallerists, artists, and 75 museum groups, alongside 300 individual museum and institutional representatives, flocked to the seventh edition of Art Dubai (March 20 - 23, 2013), the leading contemporary art fair for the Middle East, North Africa, South Asia region.
One of the most exciting and globalised events in the international art calendar, Art Dubai's 2013 edition underscored its importance as a fair of discovery with a diverse roster of 75 galleries from 30 countries, including a curated introduction to varied art scenes across West Africa.
A selection of high resolution images from every day of the fair are available for download on Art Dubai's website. They can be accessedhere. Please select you topic of interest from the topics menu which includes Art Dubai Press Conference and Preview, Art Dubai Opening Night, Abraaj Group Art Prize 2013, Global Art Forum_7 etc.
Please contact us if you need further information. We thank you for your on-going interest and support.
Best wishes,
Farah
FARAH ATOUI, PRESS AND MARKETING MANAGER

--

Art Dubai
Art Dubai is held in partnership with The Abraaj Group and sponsored by Cartier. Madinat 
Jumeirah is home to the event. The fair’s educational programming is run in partnership with the 
Dubai Culture and Arts Authority (Dubai Culture).
The seventh edition of Art Dubai took place March 20-23, 2013, at Madinat Jumeirah. Besides 
the gallery halls, the fair included a strong not-for-profit programme of curatorial and educational 
projects, featuring artists’ and curators' residencies; site-specific works and commissioned 
performances; workshops; the unveiling of works by the winners of The Abraaj Group Art Prize; 
and the critically acclaimed Global Art Forum.

Global Art Forum
In 2013 the Global Art Forum, the leading platform for cultural discussion and debate, explored
‘Definitionism’. Featuring commissioned projects and research, as well as six days of live talks, 
the Forum brought together a diverse line-up of participants, including artists, musicians, 
museum directors, strategists, writers, and thinkers. Titled ‘It Means This’, the Global Art 
Forum_7 engaged with the terms words, phrases and clichés that proliferate in the art world 
today and the nature of understanding itself. Global Art Forum_7 was curated by Istanbul-based 
critic HG Masters, commissioned by 2012 Forum Director Shumon Basar, and featured over 40 
contributors. It started in Doha (March 17-18, 2013) before continuing at Art Dubai, Madinat 
Jumeirah (March 20-23, 2013). Global Art Forum is presented by Dubai Culture and Arts 
Authority (Dubai Culture) and is held in partnership with Mathaf: Arab Museum of Modern Art 
(QMA).

Art Week
Art Dubai is part of Art Week, an umbrella initiative that highlights the plethora of exhibitions, 
projects and events that coincide with the fair each March, the most dynamic time in the UAE’s 
cultural calendar. Special events include Design Days Dubai, the only fair in Asia dedicated to 
product and furniture design; SIKKA, the fair run by Dubai Culture and Arts Authority (Dubai 
Culture) and dedicated to new work by UAE-based artists; and Galleries Nights, featuring 40 
new exhibitions across Al Quoz and the Dubai International Financial Centre (DIFC); plus other 
projects, museum shows and major events throughout the Emirates, Qatar and the Gulf.



"Tout va bien en Amérique", à voir aux Bouffes du Nord - Critique


Aux Bouffes du Nord, on se demande si tout va vraiment bien en Amérique


Épopée américaine aux Bouffes du Nord, Paris 18e

Né de la rencontre entre le collectif Stratégies Obliques (D’ de Kabal, Franco Mannara, Benoît Delbecq), le dramaturge de David Lescot et le cinéaste Eric Vernhes, Tout va bien en Amérique est le troisième spectacle du genre depuis 2008 aux Bouffes du Nord. Chant slammé et poème chanté s’appuyant sur des textes et références historiques dont des récits de colons, des Negro Spirituals, des poèmes de Walt Whitman et Charles Reznikoff, le spectacle met en scène une série de tableaux qui dévoilent l’envers du décor de l’histoire officielle de la première puissance économique mais aussi culturelle du monde. L’empire Étatsunien en prend pour son grade, mais sous les coups de ses propres formes créatives : cinéma et musique en tête. Une claque au goût amer mais au son délicieux.


La critique :

http://toutelaculture.com/2013/03/aux-bouffes-du-nord-on-se-demande-si-tout-va-vraiment-bien-en-amerique/

'Tout va bien en Amérique'
Au Théâtre des Bouffes du Nord, 37bis Bvd de La Chapelle, 75018 ParisJusqu’au 6 avril 2013, à 21h, du mardi au samedi. 


De 11.20 à 28 euros
Horaire: mar-sam, 21h
Contact: 01 46 07 34 50
Liens: Bouffes du Nord

Conception : Be­noît Del­becq et David Les­cot, Direction musicale : Be­noît Del­becq, Mise en scène : David Les­cot, Avec Steve Argüelles, D' de Kabal, Be­noît Del­becq, Irène Jacob, Ur­su­line Kair­son, Mike Ladd, Franco Man­nara, Eric Vernhes

24/03/2013

Spring moves and travels

March > April :

1. Monceau > Goutte d'Or.

2. Paris > London.

3. Europe > Niger.


Sunday quote: Orhan Pamuk




"I write because I can't do normal work like other people." 
Orhan Pamuk

Week-end iranien / américain



Samedi après-midi : Norouz, le Nouvel An iranien au Théâtre de la Ville, Paris 1er arrt

Film : 'Le Ballon blanc' de Jafar Panahi.







Photos :


--


Samedi soir : Épopée américaine aux Bouffes du Nord, Paris 18e





'Tout va bien en Amérique'

Au Théâtre des Bouffes du Nord, 37bis Bvd de La Chapelle, 75018 Paris. Jusqu’au 6 avril 2013, à 21h, du mardi au samedi.

 

"Cri et Ga" au Rond Point



« L’épopée joyeuse » de Minyana au Rond Point

Le dramaturge Philippe Minyana rencontre le metteur en scène Frédéric Maragnani pour un spectacle d’une heure hors norme, dix saynètes, une dizaines de personnages, cinq acteurs, une source, un hameau étrange et quelques folles et femmes à barbes. A priori indescriptible fable drolatique, épopée joyeuse, qui offre une petite tranche d’humour et de philosophie absurde ‘on the road again’…

 

Le décor est poétique, une branche ornée de feuillage et de fleurs romantiquement agencée au dessus de la scène, et au premier plan, quelques fruits colorés pausés nonchalamment par terre, l’ambiance se veut champêtre. Deux hommes entrent, et avec eux une fausse naïveté absurde, dès les premiers mots.

Il s’agit de Cri et Ga, deux amis sans âge, sans destinée, ancrés dans aucun contexte, deux noms jetés l’un à l’autre à travers les dialogues. Ils sont ici dans un pré, enfin, nous l’apprennent-ils. De ce pré, ils se réjouissent avec bonhommie, dégustant quelques fruits et se réjouissant de leur amitié. S’ensuivent ainsi dix tableaux, saynètes, entre jeu, voix off qui nous guide, humour et chants, ceux de Cri, qui régulièrement et comme l’annonce alors la voix off, se met à chanter. Ils se promènent ainsi du pré à un hameau où ils croisent une vache morte et une ‘femme folle’, puis dans un musée où apparait le neveu de Ga, puis au bord d’une source, avant d’atterrir aux portes de la maison de deux femmes à barbe…

Lire la suite : 



--

Informations Pratiques


A partir du 23 mars jusqu'au 28 avril 2013

Lieu: Théâtre du Rond Point, 18 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris

Horaire:
A 21h, salle Jean Tardieu, dimanche, 15:30. Relâche les lundis et les 24 mars et 31 mars.

Contact: 01 44 95 98 21

Liens: Fiche du spectacle






 

 



23/03/2013

Russian Spring

End of March is the time for a new art seasons. Galleries, museums, art rendez-vous bring their new findings to our attention. This Spring 2013 seems to be very inspired in Europe by Russian art and Russian artists.

Two examples:


Saatchi Gallery, London


http://www.saatchi-gallery.co.uk/artists/russia/

GAIETY IS THE MOST OUTSTANDING
FEATURE OF THE SOVIET UNION

21 NOV 2012 - 9 JUNE 2013




Nika Neelova
Born in 1987, Moscow, Russia
Lives and works in London, UK
 


 --

 Art Paris, Grand Palais


ART PARIS ART FAIR, LE RENDEZ-VOUS DE L'ART MODERNE ET CONTEMPORAIN AU PRINTEMPS

LA RUSSIE INVITEE D’HONNEUR

Arkady Petrov
Beauty With Hammer and Sickle. From the series “Aniline Mats”
2008

 En 2013, Art Paris Art Fair invite la Russie. Une plateforme centrale accueille une dizaine de galeries venues de Moscou, Rostov sur le Don, Saint-Pétersbourg et Vladivostok tandis qu’une vingtaine de galeries européennes présentent leurs artistes russes. Avec près de 90 artistes représentés, Art Paris Art Fair propose une véritable découverte de l’art russe des années 1930 à nos jours.


http://www.artparis.fr/fr/events/2


Art Paris Art Fair affirme son identité singulière de foire européenne orientée vers la promotion des scènes de l’Est (Europe Centrale et Orientale, Moyen-Orient et Asie). Avec 74 nouvelles participations, 20 pays représentés et 43% de participation étrangère, la sélection 2013 est profondément renouvelée et internationale.

 

Woyzeck sénégalais


Reprise et réécriture d'un 'Woyzeck' au Théâtre Monfort. Ma chronique pour Toute la Culture :

Woyzeck ou les « Etrangers au monde »

Woyzeck ou les « Etrangers au monde »



Voyage entre deux mondes, la reprise de ‘Woyzeck’ par Jean-Pierre Baro nous mène non dans l’Allemagne du XIXème siècle, mais dans le Paris immigré des années 1960, où un jeune Sénégalais plein de promesses a le malheur d’aimer une belle Française, naïve et aimante, trop aimante, qui n’avait même pas remarqué, le soir de leur rencontre, « qu’il était noir ». Une fable sur les préjugés et l’impossibilité de l’amour, dans une superbe mise en scène au Montfort.

Lire l'article :

http://toutelaculture.com/2013/03/woyzeck-ou-les-%C2%AB-etrangers-au-monde-%C2%BB/

 --

Informations Pratiques


Lieu: Théâtre Monfort, 106 rue Brancion 75015 Paris

Horaire:
Jusqu’au 6 avril 2013, du lundi au samedi à 20h30. Durée 1h50 environ

Contact: 01 56 08 33 88

Liens: Le site du Théâtre

21/03/2013

21 mars


A une journée particulière... lecture particulière.

Rûmî

La Religion de l'amour




Mohammad Jalâl al-dîn Rûmî (1207-1273) fut l'un des poètes les plus inspirés de la littérature persane et l'un des mystiques les plus incandescents de la tradition de l'islam spirituel. Il eut un maître qu'il aima plus que tout, qui lui donna accès à la musique des sphères, à la contemplation de l'invisible et à l'expérience de la théophanie. Son oeuvre tout entière, lyrique ou didactique, prose ou poésie, est le reflet de ses découvertes intérieures et de ses extases. Elle en épouse le rythme, en dévoile la violence, en caresse la douceur, en déploie les variations les plus subtiles. Elle est à la fois le miroir de son âme et une invitation à le suivre dans ce monde plus réel que le monde matériel, le monde des archétypes que les mystiques persans désignaient comme le "monde imaginal ". Elle pointe vers lâmahân, ce lieu qui n'est pas un lieu. Elle est hors du temps, et donc pour tous les temps. Elle est musique, image, offrande. Elle est comme l'amour véritable, une lucarne vers les profondeurs du soi et l'infini du ciel, un océan sans rivage.

--

Textes choisis et présentés par Leili Anvar.


Leili Anvar est Normalienne, agrégée et docteur en littérature persane, Maître de conférences à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales. Chroniqueuse sur France culture (émission les "Racines du Ciel") et dans le Monde des religions ("Lettres spirituelles"),  elle a publié plusieurs ouvrages dont Rûmî ou la Religion de l'Amour au Seuil (2011).


--

A écouter sur France Culture :


Les Racines du ciel | 10-11


par Frédéric Lenoir

Rumï avec Leili Anvar

19.07.2011 - 21:00
http://www.franceculture.fr/emission-les-racines-du-ciel-rumi-avec-leili-anvar-2011-07-19.html


20/03/2013

Printemps - français et iranien


Printemps et poésie. Redoux et renouveau. Quelle belle époque.
Célébrations entre Paris et Téhéran, où le printemps correspond au Nouvel An et offre des célébrations délicieuses...

N'oubliez pas, à Paris, le fabuleux Théâtre de la Ville organise un week-end culturel iranien pour Norouz, avec lectures, concerts, spectacles et dégustations, samedi 23 et dimanche 24 (voir ce post : http://melissa-on-the-road.blogspot.fr/2013/03/norouz-le-nouvel-iranien-au-theatre-de.html).

--

Autres réjouissances aux accents iraniens pour l'occasion, ce beau court métrage d'ARTE, dans l'émission "Portraits de voyages"...


Iran : Norouz - Portraits de voyages

ARTEARTE·

Portraits de voyage 
Série d'animation de Bastien Dubois (France, 2013, 20x3mn) 
© ARTE France, Sacrebleu Productions

Published on 25 Feb 2013
Nous sommes invités en mars à participer au 'Norouz', le nouvel an Iranien, plein de symboles et de poésie...
Regarder toute la série sur http://www.arte.tv/portraitsdevoyages

--

Enfin, un dernier rendez-vous: projection du film d'Abbas Kiarostami samedi au cinéma Nouvel Odéon :


  • La projection aura lieu au cinéma Nouvel Odéon et sera suivi d'un débat animé par Bamchade Pourvali.

    Résumé :
    Dans une salle de cinéma, 108 actrices iraniennes suivent l’histoire de Shirin, la princesse arménienne amoureuse du roi sassanide Khosrow. Véritable expérience de cinéma, "Shirin" est un film à la fois épique et intimiste.

    C'est l'occasion de fêter Nowrouz! Pour ceux qui ne connaissent pas le nouvel an iranien, nous vous ferons découvrir quelques coutumes iraniennes. Rendez-vous donc à 10h30 pour un thé festif!


Clés pour comprendre - Religions





 Albin Michel ressort deux ouvrages collectifs du Monde des Religions auxquels j'avais participé!

Les deux facicules sont publiés ce mois de mars avec d'autres sur le thèmes des grandes religions en 20 clés.

J'en suis ravie! Cette publication tombe à un excellent moment, et je l'apprends ce mercredi 20 mars, jour du printemps, Journée internationale de la Francophonie, à la veille de l'ouverture du Salon du Livre!

Voici les détails ici :




20 Clés pour comprendre le christianisme


Auteur : Collectif

Que sait-on de Jésus ? Qui a écrit les textes fondateurs du christianisme ? La vie des premières communautés chrétiennes. Comment s’est constitué le dogme ? Les différentes Eglises et confessions : leur histoire, leurs croyances, leurs symboles, leurs rites, leurs forces aujourd’hui Hérésies, Inquisition, Croisades : la face noire de l’Église. Moines et mystiques.
Pour découvrir la religion qui a fait l’Occident.

Avec : Richard Cadoux, Melissa Chemam, Régis Debray, Jacques Gadille, Michel Leplay, Michel Meslin, André Paul, Jean-Louis Schlegel, Michel Théron, François Vouga, etc.

mars 2013
Format : 180 mm x 110 mm
160 pages
EAN13 : 9782226246448
Prix : 6.90 €




20 Clés pour comprendre l'islam


Auteur : Collectif

L’islam continue d'inspirer bien des incompréhensions. Des spécialistes reconnus décryptent un univers qui oscille entre loi et mystique : Mohammed et le Coran, les Cinq Piliers, la charia, le soufisme, mais aussi la culture, la politique ou encore la condition des femmes.

Avec : Rochdy Alili, Leïla Babès, Salma Belabès, Tahar Ben Jelloun, Malek Chebel, Mélissa Chemam, Eric Geoffroy, Ikbal al-Gharbi, Claude Gilliot, Mezri Haddad, Larbi Kechat, Serge Lafitte, Pierre Lory, Farouk Mardam-Bey, Ali Mérad, Tareq Oubrou, Mohammed Talbi, François Zabbal.
mars 2013
Format : 180 mm x 110 mm
160 pages
EAN13 : 9782226246455
Prix : 6.90 €

 --

Le site d'Albin Michel Spiritualité :

http://www.albin-michel.fr/categorie-Spiritualites-04

Amour heureux?



"Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé...
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j'ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent".

          L. Aragon

18/03/2013

ENTRETIENS CONSACRES A DJIBOUTI

Rencontre avec Mohamed Kadamy, président du FRUD, sur Al Qarra TV.


Djibouti : L’alternance impossible


A Djibouti, le cycle de répression contre l'opposition se poursuit, deux semaines après la victoire contestée du parti du président Ismaël Omar Guelleh aux élections législatives de fin février. Pour commenter cette actualité, nous recevons Mohamed Kadamy, le Président du FRUD, le Front pour la restauration de l'unité et la démocratie (Première partie).

Par Mélissa Chemam

La vidéo :


--

A suivre, la deuxième partie : 

Répression à Djibouti : La communauté internationale 

silencieuse

A Djibouti, malgré la contestation contre le président Ismaël Omar Guelleh, deux semaines après la victoire contestée de son parti aux élections législatives, le président Guelleh continue de réprimer et la communauté internationale reste silencieuse. Pour commenter cette actualité, nous recevons Mohamed Kadamy, le Président du FRUD, le Front pour la restauration de l'unité et la démocratie (Deuxième partie).

Par Mélissa Chemam.

La vidéo :

Semaine du printemps : CONFÉRENCE DES OISEAUX


Cette semaine arrive le printemps dans notre hémisphère. Peut-être pas météorologiquement, mais astrologiquement, certainement! Officiellement, le printemps européen tombe ce mercredi 20 mars 2013, soit un mois jour pour jour après l'ouverture du Nouveau Festival au Centre Pompidou, et accessoirement l'une des plus belles journées de ce début 2013...



Pour fêter cette date, qui coïncide avec le Nouvel An persan, j'ai choisi ce week-end du Théâtre de la Ville consacré à cette fête dénommée Norouz en farsi.

Les festivités s'y dérouleront sur trois jours et le point culminant sera, selon moi, celui-ci :


WEEK-END NOROUZ - POÉSIE PERSANE - LA CONFÉRENCE DES OISEAUX 


AU CAFÉ DES OEILLETS

Poésies de Farid al-Din Attar, poète mystique persan du XIIe siècle qui a écrit, entre autres, cette épopée mystique diffusée en occident au moyen âge, traduite par jean-claude carrière.

lecture en persan et en français par
Nnahal Tajadod & Jean-Claude Carrière
accompagnée au ney par
Pacha Hanjani

La Conférence des oiseaux
 est un des plus célèbres contes soufis, qui a beaucoup influencé le grand Rûmi, et dont le Persan Farid al-Din Attar (1142-1220) fit un des plus beaux récits poétiques de tous les temps. Il raconte comment les oiseaux se mirent en quête d’un oiseau mythique, le Simorgh, afin de le prendre comme roi légitime. Au terme d’une épopée mystique et existentielle, ils découvrent que le Simorgh n’est autre qu’eux-mêmes : « Le soleil de ma majesté est un miroir. Celui qui se voit dans ce miroir, il y voit son âme et son corps. »
De cette allégorie de la rencontre entre l’âme et son vrai roi, Jean-Claude Carrière a tiré une oeuvre théâtrale, mise en scène par Peter Brook à Avignon en 1979. Nahal Tajadod et Jean-Claude Carrière effectuent une lecture bilingue (en persan et en français) de ce texte. Ils raconteront d’après le texte d’Attar, le désir ardent de milliers oiseaux de partir à la recherche de leur roi, les craintes qu’inspire ce voyage redoutable, les excuses que trouvent certains oiseaux pour y renoncer, le long désert, où les oiseaux rencontrent ceux qui sont partis sur le même chemin, mais qui se sont arrêtés ou égarés en route, la traversée des sept vallées (la vallée de la Recherche, de l’Amour, de la Connaissance, du Détachement, de l’Unité, de la Stupeur, de l’Anéantissement) avec, dans chaque vallée, la présence d’une énigme à caractère initiatique, qu’il faut résoudre pour que, réduits au nombre de trente, les oiseaux parviennent enfin à l’oiseau-roi, le Simorgh (jeu de mots, signifiant trente oiseaux), autrement dit à soi-même.
« Tu as fait un long voyage pour arriver aux voyageurs. »

Nahal Tajadod
La Conférence des oiseaux, Albin Michel, 2008.

--

Réservations ici : 

--

Pour ma part, si la chance joue en ma faveur et les astres ont raison, je déménagerai le même week--end... Et le renouveau démarrera en beauté.


Cameroun : La "Guerre cachée"


Entretien avec Manuel Domergue pour « Kamerun ! Une guerre cachée » 

http://www.alqarra.tv/cameroun-la-guerre-cachee/

Le Cameroun est à la une de l’actualité africaine de ces dernières semaines après la prise en otage de trois adultes et quatre enfants français mi-février par des hommes dans le nord du pays, ensuite emmenés au Nigeria voisin. Mais les problèmes de fond du pays sont moins abordés et notamment son histoire récente. Dans un livre intitulé « Kamerun ! Une guerre cachée » et paru chez les éditions La Découverte, trois historiens ont tenté de faire sortir de l’ombre le passé trouble et les épisodes de la décolonisation qui minent encore le pays à ce jour. Pour en parler, nous recevons l’un des auteurs, Manuel Domergue.
Par Mélissa Chemam
--
Sur le site d'Al Qarra : 

17/03/2013

FUIR LE BONHEUR DE PEUR QU'IL NE SE SAUVE



Serge Gainsbourg
FUIR LE BONHEUR DE PEUR QU'IL NE SE SAUVE

Paroles et musique: Serge Gainsbourg


Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve
Que le ciel azuré ne vire au mauve
Penser ou passer à autre chose
Vaudrait mieux

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve
Se dire qu'il y a over the rainbow
Toujours plus haut le ciel above
Radieux

Croire aux cieux croire aux dieux
Même quand tout nous semble odieux
Que notre coeur est mis à sang et à feu

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve
Comme une petite souris dans un coin d'alcôve
Apercevoir le bout de sa queue rose
Ses yeux fiévreux

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve
Se dire qu'il y a over the rainbow
Toujours plus haut le soleil above
Radieux

Croire aux cieux croire aux dieux
Même quand tout nous semble odieux
Que notre cœur est mis à sang et à feu

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve
Avoir parfois envie de crier sauve
Qui peut savoir jusqu'au fond des choses
Est malheureux

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve
Se dire qu'il y a over the rainbow
Toujours plus haut le ciel above
Radieux

Croire aux cieux croire aux dieux
Même quand tout nous semble odieux
Que notre coeur est mis à sang et à feu

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve
Dis-moi que tu m'aimes encore si tu l'oses
J'aimerais que tu trouves autre chose
De mieux

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve
Se dire qu'il y a over the rainbow
Toujours plus haut le ciel above
Radieux

Semaine cinéma


 Ces huit derniers jours, je me suis rattrapée en cinéma, après des semaines à privilégier le théâtre.

En quatre films :

A la Merveille
De Terence Malick

Poème visuel, comme le décrit le New York Time, hymne à l'amour et ses mystères mais surtout à la foi, en l'autre, dans la nature en un grand tout. Le mot s'impose : une merveille.
Bien sur, il y a une lenteur qui n'est pas supportable par tous, une absence délibérée de dialogues qui peut dérouter, et une expressivité qui ne passe pas par l'accentuation des faits et des actions. Vous êtes avertis.
Sorti le 6 mars.


Le Repenti
de Merzak Allouache

Solitude et silence de ces personnages qui errent désormais dans leur vie comme des demi-vivants, après les années de la 'décennie noire' en Algérie. L'histoire d'un islamiste, accusé d'avoir participé au terrorisme mais réhabilité par la loi d’amnistie, qui s'immisce dans la vie d'un couple déchiré par la mort de leur fille durant les pires années. Dur, mais réaliste.
Sortie le 10 avril.


Une Séparation
de Asghar Farhadi

On disait de ce film qu'il méritait amplement tous ces prix, on parlait de chef d’œuvre ; le temps m'a pourtant manqué pour le voir plus tôt, moi qui adore le cinéma iranien. Peu importe, voilà un film hors du commun, d'une incroyable beauté, mais surtout dont on ne décroche pas une seconde tant son rythme, sa mise en scène et le jeu des acteurs sont époustouflants. A voir absolument, peu importe quand.

Sorti... en 2011.
Voir aussi la critique du Guardian:
http://www.guardian.co.uk/film/2011/jun/30/a-separation-review


Et ce soir :

The Misfits 
d'Arthur Miller
Qu'on ne présente plus.
Sorti... en 1961.



--

En bonus, la sélection de Toute la Culture pour le Printemps du Cinéma à Paris :

Quelques chaleureuses recommandations de la rédaction pour le printemps du cinéma

http://toutelaculture.com/2013/03/quelques-chaleureuses-recommandations-de-la-redaction-pour-le-printemps-du-cinema/

ARTS, DUBAI AND AFRICA


Ah, I really wanted to be at the Dubai Art fair this year, as it presents a very special focus on African galleries and artists. Too short notice, I will focus on going to Art Dubai 2014 and in the meantime, follow for myself and others great moments from the fair, from Paris.

Voyage par procuration...


This article published this Sunday in the Huffington Post Arts pages is a good introduction:


http://www.huffingtonpost.com/james-scarborough/an-interview-with-bisi-si_b_2894145.html

An Interview with Bisi Silva, Curator of Art Dubai's "Marker" project 

"This third edition of Marker, curated by Lagos-based Bisi Silva for the seventh edition of Art Dubai, describes the societal changes sparked by the rapid development of West African cities".  

 Five West African artspaces:

Centre for Contemporary Art (Lagos, Nigeria); 

Espace doual'art (Douala, Cameroon); 

Maison Carpe Diem (Ségou, Mali); 

Nubuke Foundation (Accra, Ghana); 

and Raw Material Company (Dakar, Senegal) for her project. 

"These artspaces feature such artists as Soly Cisse (Senegal), Ablade Glover (Ghana), Abdoulaye Konaté (Mali), Boris Nzebo (Cameron), and Taiye Idahor (Nigeria)".

--

Read the interview with Bisi Silva here:
http://www.huffingtonpost.com/james-scarborough/an-interview-with-bisi-si_b_2894145.html

--

MORE

--

 Read also in Nigerian press:

CCA, Lagos for Arts Dubai 2013

  • Written by  Akintayo Abodunrin
  • Sunday, 17 March 2013 00:00 

 http://www.tribune.com.ng/news2013/index.php/en/component/k2/item/7462-cca-lagos-for-arts-dubai-2013

 

For West African artists, a new leap beckons in Dubai

 After a recent resurgence at home and gradual inroad into the art market of the west, contemporary art from West Africa tests the waters of the Middle East.

 "INTERESTINGLY, the next testing ground for West African artists is the new blue-eyed boy of the 21st century’s business and leisure travel hub, Dubai. Under Marker, a sub-event of Art Dubai Fair, five artists via art advocacy organizations across West Africa will from March 20 to 23, 2013 at Madinat Jumeirah, Dubai be the focus of visitors. Art Dubai Fair has been rated as a major yearly international art gathering in the Middle East, with as much as 500 artists and 75 galleries from 32 countries participating every year, it attracts an estimated 22, 000 visitors"...

http://www.ngrguardiannews.com/index.php?option=com_content&view=article&id=114099:for-west-african-artists-a-new-leap-beckons-in-dubai&catid=74:arts&Itemid=683 

--

In the New York Times:

Artists and Shows Navigate Cultural Boundaries in U.A.E.

http://www.nytimes.com/2013/03/14/arts/14iht-m14-dubai-arts.html?pagewanted=all&_r=0 

"DUBAI — The question of censorship looms large this month in the United Arab Emirates, a time when art and cultural events fill the calendar. In Dubai, early March was marked by a five-day literary festival, which will be followed mid-month by the annual art fair, Art Dubai. Next door, the Sharjah Biennial started on Wednesday.

The U.A.E. aspires to be an art and cultural center. While the federation of Gulf sheikdoms is relatively open and tolerant, its ruling establishments are concerned about the political turmoil in other Arab countries and are also wary of art containing graphic images or anything else that might offend conservative Gulf sensibilities". 

--

About Art Dubai

Held under the Patronage of HH Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Vice-President and Prime Minister of the UAE, Ruler of Dubai

Over the last six years, Art Dubai, the leading international art fair in the MENASA (Middle East/North Africa/South Asia), has become a cornerstone of the region’s booming contemporary art community. In 2012, Art Dubai welcomed 22,500 visitors – including 75 international museums groups – and hosted 75 galleries from 32 countries.

The seventh edition of Art Dubai takes place March 20-23, 2013, at Madinat Jumeirah. Besides the gallery halls, the fair's extensive programme will include commissioned projects and performances, artists' and curators' residencies, educational workshops, the unveiling of works by the winners of the annual The Abraaj Group Art Prize and the critically acclaimed Global Art Forum.

Art Dubai is part of Art Week, an umbrella initiative that highlights the plethora of exhibitions, projects and events that now coincide with the fair each March, the most dynamic time in the UAE’s cultural calendar. Special events include Design Days Dubai, the only fair in Asia dedicated to product and furniture design; Sikka, the fair run by Dubai Culture and Arts Authority (Dubai Culture) and dedicated to new work by UAE-based artists; and Galleries Nights, featuring 40 new exhibitions across Al Quoz and the Dubai International Financial Centre (DIFC); plus other projects, museum shows and major events throughout the Emirates, Qatar and the Gulf.

Slavs and Tatars - en français

If you follow this blog, you read about them a few times already.



Slavs and Tatars is a dual collective of artists, writers and thinkers dedicated to an era designated as Eurasia, going, to quote them, "from the former Berlin Wall to the Great Wall of China" and inviting esthetically and theoretically to challenge cultural boundaries within and around this area.

In 2013, the collective will be more than ever present in Paris, lucky us, and was firstly at Centre Pompidou's brillant Nouveau Festival, with some of their wonderful pieces and books, which toured the world from Brno, Czech Republic, to the MoMA, New York, such as a giant black and white carpet representing the throat-needed pronounciation of the "KH" phoneme of  languages such as Russian and Arabic, and a reading bench, among others.

On March 7, glorious date if there is any, they were in Beaubourg again for a special reading organised for the Book Machine event.

Here is the video of the conference.

It is in French and it's a first, as far as my information are accurate.

http://www.dailymotion.com/user/centrepompidou/1#video=xy67b7

Do watch this amazing speech, which takes us from the Menil Foundation in Houston Texas to Moscow with the poet Velimir Khlebnikov, going through New York's midtown Sufi Mosque and the Azeri magazine printed between Tbilisi and Baku, in the 1910-20s, Molla Nasreddin.

Slavs and Tatars' work will be on display again in Paris soon: at L'Ecole des Beaux Arts from April.
I will, of course, keep you posted about it.

Enjoy.



16/03/2013

Focus on Contemporary artist Khaled Hafez



We did a portrait on Al Qarra this week:

See the video here (in French):

http://www.alqarra.tv/egypte-khaled-hafez-transmet-son-savoir-faire/

--

Read more:

In Al Haram online:

http://english.ahram.org.eg/NewsContentPrint/5/0/66051/Arts--Culture/0/Khaled-Hafez-tackles-Egyptian-identity-in-Dubai-so.aspx


Khaled Hafez tackles Egyptian identity in Dubai solo exhibition
Ahram Online, Monday 4 Mar 2013
Contemporary artist Khaled Hafez presents his first solo show in Dubai, opening 17 March, energetically cataloguing Egyptians' diverse identity on canvases with mixed media
--

Programme:
17 March - 2 May
Meem Gallery
Al Quoz 3, Umm Suqeim Road, Dubai

http://english.ahram.org.eg/News/66051.aspx

"La Tête des autres": Marcel Aymé à la Comédie française


Ma chronique de la pièce pour Toute la Culture :



La Comédie Française donne à voir la Tête des autres de Marcel Aymé



Marcel Aymé rencontre la metteur en scène Lilo Baur pour la Comédie française, délice annoncé. Cette pièce à l’écriture exceptionnelle d’humour, ironie et antiphrase – le tout pour parler de la peine de mort (!) – est un ravissement de la première scène au dernier souffle, sur une fable mettant dans la balance deux valeurs profondément humaines : le sens de la justice et l’instinct de survie. A voir absolument !
Le rideau ouvre sur un intérieur bourgeois, cossu, on dirait la France des années 1950. Mais non, ici nous sommes en Poldavie, une petite république européenne tout juste remise de la Seconde Guerre mondiale, et qui tente de se remettre droite dans ses bottes démocratiques.... 

La suite ici :