15/12/2017

Massive Attack: A Bristol Story - by Melissa Chemam


News of the week, nicely arriving just before the end of a full, complicated, rich and astonishing year:


Massive Attack: A Bristol Story 

by Melissa Chemam




This book is dedicated to the history of the band Massive Attack and to their relationship with their home town of Bristol, a city built on the wealth generated by the slave trade. As a port Bristol was also an arrival point for immigrants to the UK, most notably the "Windrush generation" from the Caribbean in the 1950s.

Author Melissa Chemam’s in-depth study of the influences that led to the formation of the Wild Bunch and then Massive Attack looks into Bristol’s past to explore how the city helped shape one of the most successful and innovative musical movements of the last 30 years.

Based on interviews with Robert Del Naja (as known as 3D) and many others, the book examines the influences of the founding members of Massive Attack – 3D, Daddy G and Mushroom – their collaborations, inner tensions and politics, as well as the way in which they opened the door for other Bristol musicians and artists including Banksy.

-

Melissa Chemam is a French journalist and author who has worked for France 24, the BBC World Service and Radio France International, as well as many magazines, and for the filmmaker Raoul Peck. 
Since 2003, she has been based in Prague, Paris, Miami, then in London, Nairobi and Bangui, travelling into more than 40 countries.

-

Details:

Paperback • £14.99 • ISBN 978-1-910089-72-9
472 pages • 235mm high x 152mm wide

Publication date: April 9, 2018

UK Distributor: Central Books • 0208 986 4854 • www.centralbooks.com
US Distributor: SCB Gabriel Wilmoth 
Sales: Richard Jones 


The book is published under licence from Anne Carriere in France by Tangent Books in partnership
with PC Press. Its French title is En Dehors De La Zone De Confort De Massive Attack A Banksy

(978-2-8433-7809-6)

Tangent Books, Unit 5.16 Paintworks, Bristol BS4 3EH
 www.tangentbooks.co.uk

-

French version:


Credit: Cover art by Robert Del Naja 
(huge thank you)

-

Link:


En dehors de la zone de confort

De Massive Attack à Banksy, l’histoire d’un groupe d’artistes, de leur ville, Bristol, et de leurs révolutions


Qu’ont en commun le Pont suspendu d’Isambart Brunel, l’acteur Cary Grant, le groupe Massive Attack, le plasticien Damian Hirst et l’artiste de rue Banksy ? Ils sont tous originaires de Bristol, une ville moyenne de l’ouest de l’Angleterre. Une ville marquée par une histoire riche et complexe, mais encore jamais racontée !

Marquée par une fortune précoce liée à l’ouverture de l’Angleterre vers l’Amérique, elle devient aussi un des points névralgiques du commerce triangulaire. C’est justement cette histoire qui va nourrir, de manière inédite et radicale, la génération d’artistes éclose à Bristol à partir de la fin des années 1970. Post-punk et reggae se rencontrent autour de groupes comme Black Roots, le Pop Group puis The Wild Bunch.

Tout prend forme lorsque qu’un jeune graffeur anglo-italien du nom de Robert Del Naja signe du pseudonyme de 3D sa première œuvre de rue sur un mur de la ville en 1983. Avant de fonder le groupe Massive Attack en 1988 avec les DJs Grantley Marshall et Andrew Vowles, il rencontrera sur sa route les pionniers du post-punk de Londres et Bristol, les passionnées de reggae antillais du quartier de Saint Pauls, puis la chanteuse Neneh Cherry et le rappeur Tricky. Creuset inattendu mêlant hip-hop, reggae, soul et guitares rebelles, le premier album de Massive Attack, Blue Lines, sort en 1991 et provoque une révolution dans la culture populaire britannique. Massive Attack devient l’incarnation du succès d’un métissage à la britannique, et parviendra à toujours se renouveler, tenter de nouvelles révolutions et durer au-delà de nombreux mouvements musicaux des années 1990 et 2000, telles la Brit Pop, l’electronica et le drum and bass.

Dans le sillage de cette créativité débridée mêlant musique, art et implication sociale profonde, naissent aussi les groupes Portishead et Roni Size, les mouvements nommés trip-hop et dubstep, et le génial Banksy, inspiré dès son plus jeune âge par les graffitis de Robert Del Naja. Depuis, la profondeur artistique de ces artistes et leur engagement n’ont fait que se renforcer, tout comme leur lien avec leur ville. Ce lien va devenir le tremplin qui les porte jusqu’à l’autre bout du monde, de l’Amérique à Gaza. Il pousse aussi très tôt Robert Del Naja à se mobiliser – contre la guerre d’Irak, pour les droits des Palestiniens ou plus récemment pour l’accueil des réfugiés jetés sur les routes européennes. Rébellion, art, musique, engagement, Bristol synthétise ainsi une autre histoire du Royaume-Uni. Une histoire qui amène au sommet des charts et sur le devant de la scène de parfaits autodidactes et la part plurielle et afro-antillaise de la culture britannique.


'J'attendrai'...


Oh, dear, how have I missed this until now?

I'm in love...


Ibrahim Maalouf - 'J'attendrai' (Acoustic Session At Baalbek, Lebanon) ft. Melody Gardot







Published on 15 Oct 2017


Extrait de l'album Dalida By Ibrahim Maalouf sortie le 17 Novembre

Disponible ici : https://dalidabymaalouf.lnk.to/Jatten...

Vocals: Melody Gardot, IBRAHIM MAALOUF
Video Director: Ibrahim Maalouf
Video Producer: François Tessier
Produced by Ibrahim Maalouf

(C) 2017 Barclay

Plus d'infos sur Ibrahim Maalouf / More info on Ibrahim Maalouf
https://www.facebook.com/ibrahim.maalouf/
https://twitter.com/ibrahim_maalouf?lang=fr



14/12/2017

Tricky : nouvelle vidéo et passage en France


Un petit article sur Tricky pour Toute La Culture :
http://toutelaculture.com/musique/pop-rock/tricky-de-retour-france/



Tricky est de retour en France

-
Par Mélissa Chemam
-



Le Kid de Bristol est en concert ce vendredi à L’Elysée Montmartre



Tricky a démarré la semaine en nous présentant sa nouvelle vidéo futuriste, celle du titre «New Stole», baignant dans la couleur rouge, comme nombres de ses pochettes de disques et autres vidéos :

Tricky - New Stole feat. Francesca Belmonte



Rouge, comme la passion, comme la violence de son univers, marqué par le récit récurrent de son enfance difficile : de la mort de sa mère qui hante son premier Maxinquaye, sorti en 1995, à Knowle West Boy, un disque inspiré par l’univers social de son quartier natal, du même nom.

Cette vidéo est la plus récente d’une série marquée liée une promotion intense, entre sorties musicales, collaborations et concerts à un rythme effréné, des Etats-Unis à l’Europe centrale. L’artiste est en tournée mondiale depuis la sortie de son dernier album, il y moins de deux mois.

L’Elysée Montmartre est pour l’instant sa seule date parisienne. Une ville où le rappeur – producteur a vécu pendant plusieurs années, invité pour une résidence au CENTQUATRE, entre 2008 et 2010. Et où il a enregistré son dernier morceau en collaboration avec le génial 3D de Massive Attack, « Take It There », paru sur le quatre titre du groupe de Bristol, Ritual Spirit, sorti en janvier 2016. Tricky et sa bande seront ensuite le samedi 16 décembre à Strasbourg.


Un 13e album en 22 ans


Ununiform est sorti le 22 septembre en France, un treizième album en 22 ans de carrière aussi hétéroclite que son producteur, né à Bristol en 1968 et révélé au monde par sa première collaboration avec Massive Attack, « Daydreaming », premier single du groupe, sorti en octobre 1990.

Un treizième opus, comprenant justement treize titres. Un signe positif ? « Absolument », me répondait l’artiste en septembre, lors d’une interview, « c’est mon chiffre porte-bonheur ». L’album a en tout cas été largement acclamé par la presse britannique et française.

Le disque est sorti son propre label, False Idols. Il a été principalement enregistré à Berlin, où Tricky est basé depuis deux ans. Une ville qui lui fait du bien, explique-t-il. « Là-bas, je ne sors pas le soir, je ne fais pas d’excès, j’aime y marcher, errer en solitaire, regarder les gens faire du vélo, j’y trouve une certaine paix ».

Sur certains titres, comme « The Only Way », douce ballade sur laquelle il chante sans invité, cette paix transparaît. Comme sur « Running Wild », interprété par la Londonienne Mina Rose. « Quand je travaille sur un morceau, ou quand j’écoute une nouvelle musique, je sais toute de suite ce que j’aime, je n’ai pas besoin de le retravailler des jours, ou de le ranger pour le tester plus tard, je sais tout de suite », raconte Adrian Thaws, le vrai nom de l’artiste producteur.

Mais les autres titres renvoient aussi à son énergie hargneuse, mordante, dont des duos avec le jeune rappeur Scriptonite (sur « Blood of my Blood » notamment), un rap en russe de Smoky Mo (sur « Bang Boogie »). Autre surprise du genre : une reprise de « Doll » de Hole avec Avalon Lurks…

Enfin, la présence féminine est renforcée par les apparitions de ses fidèles collaboratrices Francesca Delmonte (sur « New Stole ») et Martina Topley-Bird (sur le superbe « When We Die », qui clôt l’album).

-




Massive Attack au Nice Jazz Festival 2018


Massive Attack sera au Nice Jazz Festival cet été 2018






D'après Nice Matin et le site du Festival : 


Le groupe anglais, figure mythique de la scène trip hop, sera en concert le 19 juillet prochain place Masséna, deux ans après son rendez-vous manqué post-14 Juillet. 

La Ville a officialisé ce mercredi cette première tête d'affiche prestigieuse. C'est Noël avant l'heure pour les mélomanes de la Côte d'Azur. Massive Attack à Nice, c'est la promesse d'un concert haut de gamme, d'un grand spectacle visuel, autant que la célébration d'une page d'histoire des musiques actuelles.
2018 marquera en effet le 20e anniversaire de l'album "Mezzanine", qui a hissé les Bristoliens au sommet de la musique, traçant la voie pour des générations de musiciens électro-rock.
Photo : AFP 

Le Nice Jazz Festival, plus ancien festival de jazz au monde, soufflera pour sa part ses 70 bougies en 2018. Il s'offre ainsi une belle séance de rattrapage. Massive Attack était programmé sur la place Masséna le 19 juillet 2016, le même soir qu'Ibrahim Maalouf.
Mais l'édition 2016 avait été annulée, à la suite de l'attentat de Nice. Après Maalouf en 2017, c'est donc au tour de Massive Attack de reprendre date. Deux ans après l'attaque, presque jour pour jour, Rob Del Naja "3D" et Grant Marshall "Daddy G" transposeront leur univers sombre, mélancolique et hypnotique au cœur de Nice.
-



13/12/2017

About Writing, by Fanon




« Ecrire est certainement la plus belle découverte, car cela permet à l’homme de se souvenir, d’exposer dans l’ordre ce qui s’est passé et surtout de communiquer avec les autres, mêmes absents. »


- Frantz Fanon, dans Notre Journal, la publication qu'il crée en arrivant à l'Hôpital psychiatrique de Blida, le 24 décembre 1953


"Writing is certainly the most beautiful discovery, because it allows men to remember, to expose, in order, what happened and especially to communicate with others, even when absent."


12/12/2017

CAFE-CONCERT : LADY NADE - le 19 janvier 2018 à Paris


J'emmène un petit bout de Bristol à Paris pour mon anniversaire :)

-

CAFE-CONCERT : LADY NADE

vendredi 19 janvier 2018 à 20:00

Gratuit
Lady Nade en concert acoustique à la Bellevilloise vendredi 19 janvier 2018.

namethumb_w600px_img_event_3129b9c9-4147-4817-8eed-511547f57f13
Lady Nade est une auteure et compositrice anglaise, influencée par le blues, la soul et la musique folk, et originaire de Bristol au Royaume-Uni.
Son premier album, « Hard To Forget », sorti en 2016, a été décrit comme « absolument charmant » par Dermot O’Leary sur la radio britannique BBC2 et « un remède satiné pour l’âme » par Sam Bonham du programme BBC Introducing.
Elle se produit depuis 2014 en Grande-Bretagne et en Europe, notamment dans les festivals Glastonbury, Bestival, the Secret Garden Party, WOMAD, Brecon Jazz et le BBC6 Music Roadshow.
Lady Nade a également joué en première partie de Zara McFarlane, Yola Carter et Vintage Trouble.
Elle compose elle-même ses morceaux et prépare activement un second album.
Tarifs : Gratuit / 2€ s’ajoutent à l’addition si vous dînez
-

'Alternativity', Danny Boyle and Banksy in Bethlehem


 Banksy never ceased to amaze... Collaboration to come with Danny Boyle in Bethlehem's The Walled Off Hotel, to be broadcasted on, er..., BBC Two !







Film-maker Danny Boyle and graffiti artist Banksy are staging an ‘Alternative Nativity’ for Banksy's Walled Off Hotel in Bethlehem, to be broadcast on BBC Two:

-


2 hrs
How do you stage a Banksy nativity in the car park of a Bethlehem hotel? And, more importantly, how do you make it snow? #TheAlternativity
-
-

More details:


Danny Boyle directs Banksy’s Alternativity performance for new BBC Two film


Date: 12.12.2017     Last updated: 12.12.2017 at 00.00
Coming to TV screens on Sunday 17 December, 9pm, is The Alternativity, a unique observational arts and documentary commission for BBC Two. This hour-long film sees creative visionary Danny Boyle travel to Bethlehem to capture a festive performance of the nativity quite unlike any other.
In March this year, graffiti artist Banksy opened The Walled Off Hotel in the little town of Bethlehem - a place under Israeli occupation, overlooked by a vast security wall and with checkpoints controlling the roads in and out.
Now, in a bid to bring some festive cheer to what Banksy calls “the least Christmassy place on earth”, the artist has decided to stage an Alternativity in the carpark of his hotel around the corner from Manger Square, Bethlehem - believed to be the birthplace of Christ himself. But as a famously anonymous graffiti artist who has never put on a play, he is going to need some help - and who better than celebrated Oscar-winning film director and maestro behind the London 2012 Olympic opening ceremony, Danny Boyle?
Accepting this unorthodox request from a man he has never met, Danny admits the closest he has ever been to the Middle East is a fortnight in Majorca. Thrown in at the deep end, he travels to the occupied Palestinian territories to create a spectacular show from scratch.
Shot over six weeks, this enthralling documentary follows the action as Danny overcomes the many restrictions to assemble a cast and crew, meeting local children, theatrical performers and a great many donkeys along the way.
How will Danny tell the story of the most famous journey ever made - in a land where movement is severely restricted? Will he find a donkey? And, as if the challenge wasn’t big enough already, can he fulfil Banksy’s request to make it snow?
Patrick Holland, Controller BBC Two, says: “It is brilliant for BBC Two to be working with Danny Boyle, Banksy and the creative team who together are making this alternative nativity. It promises to be a challenging and provocative exploration of a story of that speaks to young and old alike.”
The Alternativity (1x60’) is an Acme Films production for BBC Two. The Executive Producers are Jaimie D’Cruz and Simon Ford, it is produced and directed by Martin Webb and Lauren Jacobs. Danny Horan is the BBC Commissioning Editor, Documentaries and Mark Bell, BBC Head of Arts Commissioning.

"It is brilliant for BBC Two to be working with Danny Boyle, Banksy and the creative team who together are making this alternative nativity."Patrick Holland, Controller BBC Two
-
Artwork/copyright Banksy, (please credit BBC/Banksy). Please Note: This artwork may only be used in direct conjunction with the promotion of the BBC Two aiting of The Alternativity on 17 December 2017. No other uses are allowed.


11/12/2017

'La Bambola'


I have been looking for that song for years...
I finally found it tonight while writing, and watching extracts of films for my research.
Feeling of joy.


Patty Pravo - 'La Bambola' - 1968





To me, 2018 has started tonight.
New chapter.




10/12/2017

Ai Weiwei's 'Human Flow'




Lives in limbo: Ai Weiwei on the plight of refugees across the globe






Published on 9 Dec 2017

Exiled Chinese conceptual artist Ai Weiwei discusses the shocking plight of refugees worldwide. He travelled to 23 countries and interviewed more than  600 refugees for his new documentary, Human Flow, an uncompromising cine-essay on this 21st century crisis

09/12/2017

What's Coming


About the fourth industrial revolution.

"Humans are not taught empathy anymore, love, they are taught apathy".

Just dropping this here if it can open someone's eyes...



Most People Don't Even Realize What's Coming





-

Published on 30 Oct 2017

Will you get lost in the Fourth Industrial Revolution? Most people I asked don't even know what that is, but it's happening all around us right now. This system is about technological evolution... evolving us. Please support our work on Patreon, read our goals here: https://www.patreon.com/truthstreammedia

Truthstream Can Be Found Here:
Website: http://TruthstreamMedia.com
Minds: @InformedDissent (Join here! https://tinyurl.com/y8voad27 ... we're going to dump Facebook soon.)
FB: http://Facebook.com/TruthstreamMedia
Twitter: @TruthstreamNews
DONATE: http://bit.ly/2aTBeeF
Amazon Affiliate Link (help support TSM with every Amazon purchase, no cost to you!): http://amzn.to/2aTARRx
Newsletter: http://eepurl.com/bbxcWX
~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*­~*~*~*~*~

Copyright Disclaimer Under Section 107 of the Copyright Act 1976, allowance is made for "fair use" for purposes such as criticism, comment, news reporting, teaching, scholarship, and research. Fair use is a use permitted by copyright statute that might otherwise be infringing. Non-profit, educational or personal use tips the balance in favor of fair use.


-